Mon histoire

Moi, c'est Cindy. J'ai 36 ans (à l'heure où je vous écris en 2021). Je n'ai fait aucune école d'art. Je n'ai jamais baigné dans ce milieu. J'ai toujours aimé la peinture, les loisirs créatifs, créer de mes petites mimines quoi! Et je peux pas vous dire d'où ça sort. C'est comme ça. Ca a du être livré avec le package bébé par la cigogne.

J'ai souvenir de quelques peintures à la gouache que j'avais faites en primaire. Que de couleurs!!! 

C'est ce qui m'anime à chaque fois que je crée. La couleur enfin LES couleurs. La lumière, la brillance, la force du pigment. T'en prends plein les mirettes. C'est un feu d'artifice pour la rétine.

 

Et puis créer, ça te reconnecte à toi, à tes émotions, à tes envies, tes angoisses, à ce que tu voudrais dire mais que tu n'oses pas. Ca t'aide à faire dépressuriser la cocotte minute. Et ça c'est merveilleux!!

Mais faut pas croire, j'ai pendant très longtemps coupé toute cette créativité. Pourquoi? Alors là? peut être parce que ça m'aurait fait du bien, peut être par peur du regard des autres, peut être parce qu'être artiste c'est pas génial dans les croyances familiales… peut être parce que c'était pas le moment.

Je suis issue d'un cursus scientifique avec un DUT chimie en poche et de nombreuses premières années de fac. En même temps, la chimie me permettait de créer, des réactions, c'était déjà pas mal. D'ailleurs, j'adorais voir les précipités changer de couleur.

J'ai toujours aimé comprendre le fonctionnement de tout ce qui m'entoure. Mais la dure réalité du travail de laborantin était moins glamour à mes yeux. Après 9 ans de bons et loyaux services (enfin je crois), j'ai quitté ce métier pour me lancer en tant qu'illustratrice. 

J'ai pu tester pendant 3 ans une multitude de techniques et de savoir-faire que je n'avais jamais expérimenté : la linogravure, la sérigraphie, fabriquer du papier, faire des encres végétales, faire du dessin numérique, retoucher mes numérisations de dessin et mes photos, poster sur les réseaux sociaux

J'ai cherché, je me suis renseignée. J'ai passée des heures sur le net, dans les bouquins, sur les logiciels, je me suis formée auprès de personnes compétentes pour trouver les réponses aux problèmes que je rencontrais. 

Et j'avoue, à l'issue de ces 3 années d'expérimentation, je peux dire que j'ai un gros faible pour l'aquarelle. C'est pratique, la palette s'emmène partout. Tu peux peindre où tu veux quand tu veux sans emmener tout ton atelier. C'est fluide, c'est agréable, ça détend. Tu peux facilement créer tes godets de peinture et c'est très méditatif. Et puis, c'est parfois aléatoire. Ces pigments qui suivent l'eau, c'est agréable de voir les rendus non maîtrisés. 

Par dessus tout, j'aime peindre la faune et la flore. Ca me permet d'en apprendre plus sur le monde qui nous entoure. J'aime en apprendre plus sur la vie des bêtes et des végétaux. J'aime les observer, les peindre, leur ajouter leur symbolique dans mes dessins.

Finalement, je fais ce que j'aime par dessus tout: expérimenter, chercher et trouver des réponses et des solutions à un problème ou un fonctionnement que je ne comprends pas et mettre en pratique en créant.

 Ca vous donne, je l'espère, une petite idée de qui je suis. Et bienvenue dans mon univers.